lundi 17 septembre 2012

Une thérapie médicamenteuse contre l'autisme ?

 ~ Commenter
L'autisme est le résultat d’erreurs de "câblage" pendant la phase de développement du cerveau. Ces erreurs sont elles le résultat de dizaines de mutations génétiques. Or, une étude publiée dans l’édition du 13 septembre de la revue Science, montre qu’en intervenant sur un gène, ces erreurs pourraient être réparées, même une fois le développement cérébral achevé.

En effet, après avoir remis en route la formation de neuroligne-3 (l'un des gènes qui perturbait la transmission des signaux entre les cellules nerveuses) chez les souris, la transmission entre les circuits nerveux a retrouvé son niveau normal. Et les défauts structurels typiques de l'autisme ont alors disparu. Ainsi, à partir de souris modèles conçues avec un "interrupteur" du gène NLGN3 (neuroligne-3), les chercheurs ont montré que la désactivation de NLGN3 permet aux neurones d’effectuer ces raccordements anormaux observés dans le cerveau des autistes. Puis, lorsque la production de neuroligine-3 était réactivée, les défauts structurels du cerveau caractéristique de l'autisme disparaissaient.

Les chercheurs ont ainsi pu mettre en évidence que les perturbations neuronales étaient donc réversibles. La mise au point d’un traitement médicamenteux est donc envisageable pour stopper le développement de l’autisme voire l’inverser. C’est bien sûr un espoir énorme pour les enfants et les adultes atteints de ce genre de troubles neurologiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire