jeudi 7 juin 2012

Valérie Trierweiler ne veut pas être "première dame"

 ~ Commenter



"Chic, futée, indépendante": Valérie Trierweiler séduit les médias américains.

Valérie Trierweiler a fait ses premiers pas internationaux de "First Lady" vendredi aux Etats-Unis qui attendent avec impatience, quitte à un peu oublier François Hollande, une femme "chic, futée, indépendante et pas mariée". Si elle confie s'être rapidement installée à l’Élysée, la nouvelle copine de Michelle Obama ne manque pas de malice en confirmant qu'en tant que confidente personnelle du président, elle serait forcément au courant de beaucoup de secrets d’État. Cette petite confidence ne va pas arranger sa réputation puisque c'est dans un rôle de "Reine Mère" où elle porterait la culotte que les Guignols ont commencé à égratigner le couple présidentiel.

La compagne de François Hollande, devenue première dame de France, continuera à travailler au sein de la rédaction de Paris Match, confirme le directeur de la rédaction du magazine. Ainsi, pour sa première chronique en tant que "première dame", la compagne de François Hollande a écrit et signé un papier à propos d'une biographie dédiée à Eleanor Roosevelt, qui paraîtra jeudi dans Paris Match.

Quel nom donner à Valérie Trierweiler puisqu’elle n’est pas mariée avec le chef de l’Etat et qu’elle n’aime pas le terme de première dame ? ( « Je le trouve un peu désuet, mais ce que vous venez de faire était parfait, vous m’avez appelée par mon nom, ça me convient très bien », a-t-elle confié au micro de Cyril Graziani ce matin sur France Inter)

Femme moderne, femme libre, divorcée et qui élève d'ailleurs ses enfants à charge, la compagne du président a beaucoup réfléchi à ses nouvelles attributions et préfèrerait qu'on la surnomme "l'Atout cœur de France" ou encore plus franchement "la Première journaliste", puisqu'elle a décidé de continuer à travailler.

0 commentaires:

Publier un commentaire