vendredi 8 juin 2012

Journées Européennes de l'Obésité 2012

 ~ Commenter


A l'occasion de la troisième édition des Journées européennes de l'obésité organisées en France par le Collectif national des associations d'obèses (CNAO), des centres médicaux proposent, vendredi 8 et samedi 9 juin, une série de rencontres et initiatives dans une dizaine de départements.

Ces deux jours sont l’occasion, pour le Collectif national des associations d’obèses (CNAO), organisateur, et les professionnels de santé, de tenter de balayer les préjugés sur l’obésité, une maladie qui touche environ 14,5 % des adultes en France, 15,5 % en moyenne de la population adulte européenne (plus de 20 % au Royaume-Uni) et 300 millions de personnes dans le monde.
En 2009, 31,9% des Français de plus de 18 ans avaient un indice de masse corporelle (IMC = poids divisé par votre taille au carré) supérieur à 25 et étaient donc considérés en surpoids : près de 15 % avaient un IMC supérieur à 30 et étaient donc obèses.

Dépistages gratuits, activités physiques, ateliers culinaires, rencontres avec les professionnels de santé… Un peu partout en France, des établissements de santé et des associations proposeront des animations dans le cadre des Journées européennes de l’obésité, qui se déroulent ces vendredi 8 et samedi 9 juin.

L'ennemi n°1 : les régimes amincissants, « inutiles, inefficaces à long terme voire dangereux » car entraînant « un yoyo pondéral ascendant », selon la psychologue Catherine Dijuste et la nutritionniste Anne-Claire O Sidl.

La HAS recommande aux parents et aux pédiatres d'améliorer le suivi des courbes de croissance, notamment avant 6 ans, période pendant laquelle le rebond d'adiposité précoce est un indicateur fiable d'un risque d'obésité future. La HAS précise également que la chirurgie de l'obésité - appelée bariatrique - qui tient le deuxième rang mondial en France derrière les Etats-Unis, n'est pas une solution miracle et ne réussit que si le patient s'implique dans la réduction de sa surcharge pondérale après l'opération

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire