vendredi 8 juin 2012

Boissons énergisantes : deux décès suspects

 ~ Commenter
Les boissons énergisantes sont des boissons censées « mobiliser l’énergie » en stimulant le système nerveux et contenant généralement des ingrédients supposés « stimulants » tels que taurine, caféine, guarana, ginseng, vitamines…

Saisie à plusieurs reprises dans le passé pour évaluer l’innocuité et l’intérêt nutritionnel de l’une de ces boissons, l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) a attiré l’attention sur le fait que certains modes de consommation courants de ces boissons (activité sportive, consommation en mélange avec de l’alcool) pourraient être associés à des risques cardio-vasculaires lors d’exercices physiques intenses et de perception amoindrie des effets liés à l’alcool.

Des travaux sont actuellement menés par l'agence de sécurité sanitaire sur la consommation des  boissons "énergisantes", dont le terme n'est pas règlementé, mais qui regroupe des produits contenant des ingrédients supposés "stimulants" tels que taurine, caféine, guarana, ginseng, vitamines…
Selon les premiers résultats de l'étude menée par l'Anses, et à publier à l’automne prochain, "la consommation de ces produits en lien avec une activité sportive est en augmentation et que 27 % des consommateurs de moins de 35 ans associent, au moins de temps en temps, ces produits à de l'alcool".

Depuis leur arrivée en force en 2008 — après douze ans d’interdiction — les boissons gazeuses énergisantes du type Red Bull, Dark Dog, Burn ou encore Monster sont devenues un must de toute soirée étudiante digne de ce nom. Ainsi, les jeunes sont de grands amateurs de cette boisson contenant de la « taurine », expérimentée sur les soldats américains durant la guerre de Corée et la guerre au Vietnam pour augmenter la vigilance mais elle aurait provoqué des maux de tête et quelques cas d'hémorragies cérébrales.

Globalement, ce type de boisson peut entraîner des problèmes d'ordre cardiologique (tachycardie, voire crise cardiaque mortelle), neurologique (crises d'épilepsie, tremblements, vertiges, voire accident vasculaire cérébral), psychiatrique (angoisses, agitation, confusion). 

Mis en place fin 2009 en application de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires, le dispositif de nutrivigilance a pour objectif de collecter et d’analyser les effets indésirables des aliments enrichis (auxquels appartiennent les boissons énergisantes), les compléments alimentaires, les nouveaux aliments et les denrées destinées à des alimentations particulières. C'est ainsi que deux nouveaux décès par crises cardiaques en lien avec la consommation de boissons énergisantes ont été signalés aux autorités sanitaires.

0 commentaires:

Publier un commentaire