vendredi 22 juin 2012

Julian Assange et l'Equateur, des opportunités pour chacun ?

 ~ Commenter


Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange se trouvait toujours jeudi dans l'ambassade d'Equateur à Londres où il a passé une deuxième nuit, dans l'attente d'une réponse de Quito sur sa demande d'asile politique qui prendra selon le président Rafael Correa "le temps nécessaire".

Le ministre des affaires étrangères équatorien, Ricardo Patino, a affirmé sur Twitter qu'il était "en train d'étudier le risque d'être jugé pour des motifs politiques et la possibilité d'être condamné à mort [aux Etats-Unis]" dénoncés par Julian Assange. Le vice-ministre équatorien des Affaires étrangères, Marco Albuja, avait annoncé qu'une décision serait prise dans les 24 heures - soit dans la journée de jeudi - en réponse à la demande de l'Australien, sous la menace d'une extradition vers la Suède. "Il a fait un exposé de motifs, nous allons les vérifier" avec "un sérieux absolu", a-t-il assuré.

La décision sera prise "souverainement par le gouvernement équatorien mais cela n'exclut pas que nous prenions le temps nécessaire pour analyser la demande" d'asile, a dit le président équatorien  Rafael Correa.

0 commentaires:

Publier un commentaire