mercredi 20 juin 2012

Le travail de nuit augmente fortement les risques de cancer du sein !

 ~ Commenter

D'après les résultats de l'étude CECILE, il semblerait que le travail de nuit entraîne chez les femmes un risque accru d'environ 30% de cancer du sein.

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer les associations observées entre le travail de nuit et le cancer du sein : l'exposition à la lumière durant la nuit qui supprime le pic nocturne de mélatonine et ses effets anticancérigènes, la perturbation du fonctionnement des gènes de l'horloge biologique qui contrôlent la prolifération cellulaire ou encore les troubles du sommeil pouvant affaiblir le système immunitaire.

D'une manière générale, "toutes les études sur le travail de nuit partent de l'hypothèse d'une perturbation du rythme circadien qui entraîne une perturbation du cycle hormonal, suspectée d'entraîner un risque accru de cancer". Ces données tirées de l'étude générale CECILE sur les facteurs environnementaux, professionnels et génétiques sur le cancer du sein, a porté sur l'analyse comparée de 1.350 femmes non touchées, dans deux départements français. Ainsi l'originalité de cette étude est de porter sur une population féminine générale et de traiter de manière relativement détaillée les types et les durées des activités de nuit effectuées.

0 commentaires:

Publier un commentaire