jeudi 19 février 2015

Chauffe-eau thermodynamique : fonctionnement et efficacité

 ~ Commenter

Le chauffe-eau thermodynamique récupère les calories de l’air ambiant pour produire de l’eau chaude sanitaire. Un bon moyen de faire des économies d’énergie.

Fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique

Une nouvelle génération de chauffe-eau arrive sur le marché pour supplanter le traditionnel cumulus. Utilisant les énergies renouvelables, le chauffe-eau thermodynamique en fait partie. Il intègre une pompe à chaleur qui capte les calories de l’air ambiant pour chauffer l’eau du ballon !
Placée dans la partie supérieure de l’appareil, elle aspire l’air qui passe par un évaporateur où ses calories sont emprisonnées avant de transmettre leur énergie au fluide frigorigène. Ce dernier est ensuite comprimé dans le but d’augmenter sa température. Cette chaleur est alors transmise à l’eau du ballon au travers d’un condenseur.

Schéma de fonctionnement d'un chauffe-eau thermodynamique
Schéma de fonctionnement d'un chauffe-eau thermodynamique (Source Gdf-Suez)
Étapes du fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique :
  1. L’air est aspiré grâce au ventilateur.
  2. L’air aspiré réchauffe le fluide frigorigène en lui transmettant ses calories. Le fluide frigorigène passe de l’état liquide à l’état gazeux dans l’évaporateur.
  3. Le fluide frigorigène est comprimé grâce au compresseur afin d’augmenter sa température et sa pression.
  4. Le fluide frigorigène, sous forme de vapeur haute pression, passe de l'état vapeur à l'état liquide dans le condenseur. En se condensant, il cède de la chaleur à l'eau du ballon via l’échangeur.
  5. Le fluide frigorigène est alors détendu afin de s’évaporer et le cycle recommence.
  6. Si l’apport de chaleur de la PAC n’est pas suffisant, la résistance électrique assure l’appoint.
Ce système ne fait pas appel à l’électricité, même si une résistance d’appoint est prévue pour se mettre en route, si la pompe à chaleur n’est pas suffisante pour produire toute l’eau chaude sanitaire nécessaire. Pour garantir l’efficacité du chauffe-eau thermodynamique, il faut l’installer dans une pièce non chauffée mais dont la température ambiante ne descend pas au-dessous de 10° en hiver. L’idéal est la buanderie ou un sous-sol isolé où le fonctionnement du lave-linge et du congélateur représente une source de calories importante.

Coefficient de performance

Dans ces conditions, le chauffe-eau conserve un bon rendement en mode pompe à chaleur et n’a pas besoin de faire appel à une coûteuse relance électrique. C’est un point essentiel pour estimer le coefficient de performance (COP) de votre appareil et calculer ainsi votre véritable économie en évitant une surconsommation d’eau. Préférez donc les douches aux bains !
Au moment de l’achat, comparez les différents chauffe-eau en fonction de leur COP, sachant qu’il se base sur une température d’air entrant de 15° et un chauffage de l’eau de 15 à 45°. Vérifiez que cette norme est la même pour tous.

Un chauffe-eau thermodynamique vous en coûtera en moyenne de 2 500 à 3 500 euros. Vous pouvez prétendre au crédit d’impôt développement durable à un taux de 31 % si le COP de votre appareil est inférieur à 2,3. Attention, pour les logements neufs, cet avantage fiscal était encore en vigueur en 2012 mais a été supprimé en 2013 !

0 commentaires:

Publier un commentaire