jeudi 19 juillet 2012

La facture d'électricité 50% plus élevée en 2020 !

 ~ Commenter
La facture moyenne d'électricité d'un ménage français va s'alourdir de 50% d'ici 2020 et atteindre 1 307 euros par an, contre 874 euros en 2011, à cause des investissements élevés des énergies renouvelables et ceux croissants du nucléaire, selon un rapport de sénateurs présenté mercredi 18 juillet.

Sur l'augmentation de 433 euros attendue sur la facture (qui est hors TVA), 28% viendront de la taxe dite CSPE (qui inclut notamment les tarifs d'achats subventionnés des énergies renouvelables), 37% des réseaux électriques et 35% de la production d'électricité elle-même. Publié par la commission d'enquête du Sénat sur le coût réel de l'électricité, le rapport souligne en particulier que les charges d'EDF liées à la CSPE pourraient passer de 4,3 milliards d'euros en 2012 à près de 10 voire 11 milliards en 2020 (dont 7,5 milliards pour les renouvelables).

La commission a pris acte du chiffre retenu par la Cour des comptes, 49,5 €/MWh, à comparer aux 42 €/MWh appliqués au 1er janvier par la loi Nome qui inclut déjà le coût de la prolongation des centrales et de leur démantèlement. La commission calcule toutefois que le coût complet de production de l'électricité nucléaire peut être estimé à 61 euros par mégawatt-heure (MWh) en additionnant les dépenses de recherche publique aux données fournies en janvier par la Cour des comptes, qui évoquait un chiffre de 54,2 euros incluant l'impact de Fukushima sur les investissements. Dans ses propres conclusions, Jean Desessard juge même que "le coût du MWh d'énergie électrique française est sous-estimé", d'abord parce que "le coût de la filière nucléaire est plus élevé qu'on ne le dit", soit un niveau "compris entre 60 euros et 75 euros pour le parc amorti et sans doute supérieur à 90 euros pour l'EPR".

Enfin, un constat paradoxal fait l'unanimité des membres de la commission d'enquête: si la France bénéficie de coûts de production du courant parmi les plus bas d'Europe, grâce au nucléaire, les ménages français paient la facture la plus élevée, en grande partie à cause d'une spécificité hexagonale: le poids du chauffage électrique.

Crédits Photo : Powerline Tour par Peter Griffin

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire