mardi 12 juin 2012

L'Europe plombe les bénéfices des compagnies aériennes

 ~ Commenter


L’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), qui regroupe 242 compagnies aériennes du monde entier, a revu ses prévisions annuelles à la baisse : leurs bénéfices vont chuter de trois milliards de dollars en 2012. Cette deuxième année de déclin, après des bénéfices de 7,9 milliards l'an dernier et de 15,4 milliards de dollars en 2010, est largement imputable à la crise des dettes souveraines en Europe et aux prix élevés du pétrole, a expliqué le patron de l'IATA, Tony Tyler.

Outre la crise européenne et le cours du pétrole, Tony Tyler a de nouveau fustigé les raisons « politiques » de ce déclin annoncé : la « taxe carbone » instaurée en Europe et la hausse des taxes d’aéroport ou nationales sont autant d’obstacles à la bonne santé du secteur. Ainsi, l’IATA a estimé à 62% la baisse des bénéfices auxquels les transporteurs peuvent s’attendre : 3 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros) au lieu de 7,9 l’année dernière et 15,4 en 2010.

L’IATA précise tout de même que le scénario sur lequel sont bâties ces nouvelles prévisions suppose: que la dégradation de la situation de l’eurozone n’aille pas jusqu’à une crise bancaire généralisée, que l’économie américaine poursuive sa reprise et que l’économie chinoise ralentisse sans connaître d’atterrissage brutal grâce à des mesures de soutien.

Si elle a ainsi confirmé son estimation annoncée en mars pour le secteur mondial, l'Iata, qui regroupe toutes les compagnies aériennes, a en revanche presque doublé son estimation des pertes attendues pour les compagnies européennes, à 1,1 milliard de dollars (880 millions d'euros) contre 600 millions de dollars initialement

Cela dit tout le monde ne sera pas logé à la même enseigne : les compagnies des Amériques devraient voir leur profitabilité augmenter, contrairement au reste du monde et en particulier à l’Europe.  Les transporteurs nord-américains devraient en effet dégager 1,4 milliard de bénéfices (500 millions de dollars de plus que prévu) ; ceux d'Asie-Pacifique,  deux milliards ; tandis que les compagnies d'Amérique latine et du Moyen-Orient devraient enregistrer un profit de 400 millions chacune.

0 commentaires:

Publier un commentaire